Baseball au Québec: les jeunes sont de retour

22 avr

Joe, Garrett, Conner, Kannon ... vous allez passer moins de temps sur le banc!

On a tous pleuré le départ de nos Expos vers Washington. On a tous pleuré la perte de l’hypothétique victoire de Nos Amours en Série mondiale de 1994 en raison du lock-out. Depuis cette tragique date, le baseball ne cesse d’être en perte de vitesse au Québec. Cependant, depuis quelques années, Baseball Québec a mis en place une toute nouvelle méthode d’enseignement pour les jeunes. Résultats: une dynamisation et un engouement renouvellé pour le sport (7 % d’augmentation en 2008, 3 % en 2009).
Rallye-Cap

Le programme Rallye-Cap s’adresse aux jeunes de 4 à 7 ans. Séparés en plusieurs ateliers, les baseballeurs en devenir développent leurs habiletés dans les aspects de base du sport: lancer, courir sur les buts, frapper, attraper et des notions générales sur le jeu. Il existe six niveaux dans lesquels les jeunes peuvent progresser; en lançant plus loin et de manière plus précise, entre autres. Comme au karaté,  les jeunes qui montent de niveau recevront une casquette de la couleur du niveau. Blanche, noire, grise, verte, bleue, rouge, dans l’ordre en plus.
6 contre 6

Le baseball à 6 contre 6 vise surtout à annuler les effets de longueur d’une partie de baseball. Moins de joueurs égalent donc nécessairement plus de répétitions au bâton. De plus, fini le temps où les voltigeurs s’emmerdaient royalement dans le champ en attendant qu’une balle soit claquée avec suffisamment de puissance pour qu’elle atteigne les lointains espaces verts d’un terrain de balle. Les six joueurs seront donc positionnés à l’avant-champ (1er but, 2e but, 3e but, arrêt-court, entre le 1er et le 2e but, lanceur). Ce programme est à l’essai dans le niveau atome B.


Fini les buts sur balle

Enfin, pour les plus jeunes, le but sur balles sera dorénavant aboli. Les jeunes seront donc forcés à faire contact. Les points seront donc comptés d’une manière autre que de la manière suivante: but sur balle suivi de buts volés consécutifs grâce à des mauvais relais (oui, même le marbre). Si un joueur obtient ne réussit pas à frapper avant qu’il n’atteigne quatre balles, c’est un parent-lanceur qui viendra lui lancer trois balles dans l’espoir qu’il fasse contact.

Dans tous les cas, Baseball Québec innove, et je crois, dans le meilleur intérêt de la relève. L’accent, qui était jadis mis sur l’élite seulement, rejaillit désormais sur le développement des jeunes.

About these ads

Poster un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

%d bloggers like this: